Pédagogie

La pédagogie du vivant

Into the woods, c’est une éducation au service du vivant, une éducation alternative qui cherche à honorer la vie au quotidien, jour après jour.

Et qu’est-ce que la Vie ? Où est-elle ?

Nous la trouvons dans :

  • L’Esprit/individualité de chaque enfant et membre de l’équipe éducative
  • Le corps de chacun c’est-à-dire la Nature en soi
  • La Nature, à l’extérieur de nous : paysages, plantes, arbres et animaux

 

L’être humain est un être spirituel, c’est-à-dire un être doué d’un esprit. Cet esprit est unique et constitue l’identité profonde de chaque être. Cette identité est composée de qualités, capacités, prédispositions qui peuvent s’exprimer dans bon nombre de domaines. Elle représente également un potentiel à conscientiser et à révéler. De ce point de vue, voilà le but majeur de l’éducation :

 

Que chaque enfant découvre ses qualités et son potentiel afin de trouver sa place dans le monde.

 

En effet, un enfant qui ne découvre pas sa vocation à l’adolescence est un enfant en souffrance, en errance, qui aura de grandes difficultés à donner un sens à sa vie. Il a besoin d’un Idéal, d’un but à atteindre, de quelque chose qui le motive, qui fait vibrer toutes ses cellules ! La connaissance de sa vocation ou mission lui donne confiance en lui et en la vie. Dans un tel être vit cette douce certitude : « Oui, j’ai bien ma place sur Terre. »

 

Le chemin de la naissance à l’adolescence est un long processus d’accompagnement de l’enfant pendant lequel l’esprit ou individualité unique va émerger. L’esprit en tant que tel et ce processus sont des trésors à protéger de tout notre cœur !

 

Pour ce faire, il convient de connaître l’enfant et les étapes de son développement afin d’identifier clairement ses besoins selon son âge. C’est la base pour offrir une éducation dite positive ou bienveillante.

 

Avant d’entrer dans les besoins spécifiques du jeune enfant, voyons les grandes phases du développement de l’être humain de la naissance à 28 ans, âge adulte. Ces grandes phases sont appelées des « septaines » ou « septénaires », elles divisent la vie humaine en période de 7 ans, de la naissance à 7 ans, de 7 à 14 ans, de 14 à 21 ans, et de 21 à 28 ans (cela se poursuivant jusqu’à la fin de la vie). Cette connaissance nous vient des grecs et elle est un fondement de la pédagogie Steiner-Waldorf créée par Rudolf Steiner au début du 20ème siècle (jardins d’enfants et écoles alternatives au nombre de 1000 environ de par le monde, une vingtaine en France). Chaque septaine est un monde à part entière avec ses défis à relever pour grandir. En synthèse, la première septaine est reliée à la construction du corps physique de l’enfant (organes, muscles, système immunitaire, robustesse, …) et au fait que le petit prenne pleinement sa place dans son corps c’est-à-dire qu’il s’y sente bien et qu’il prenne confiance dans ses capacités. Notre corps est notre véhicule et ce, pour toute la vie ! Or, s’il nous est possible de changer de voiture, il en va tout autrement de notre corps ! Dans ce sens, les premières années de vie sont primordiales ! La deuxième septaine est reliée au développement du corps éthérique et à l’apprentissage. La troisième au développement du corps astral (relations, sensations, émotions).

 

Les besoins spécifiques du jeune enfant

Comme évoqué plus haut, la tâche majeure que le jeune enfant doit accomplir est l’édification de son corps et l’aisance dans le corps.

En miroir, le travail majeur à accomplir par l’éducateur est la protection du corps physique du petit. Une grande sagesse est à l’œuvre dans tout ce processus, une sagesse que l’on doit respecter et non pas entraver.

Concrètement, que doit-on offrir à un jeune enfant afin qu’il développe correctement son corps physique ?

 

  • Une motricité libre

Le petit veut bouger et c’est son moyen d’apprentissage. Il doit pouvoir marcher, courir, sauter, grimper, ramper, tomber et se relever…  et ce, le plus librement possible, dans un espace et un environnement adaptés.

 

  • Une grande variété d’interactions avec son environnement à travers ses sens

Encore une fois, tout passe par le corps chez le petit. Les expérimentations sensorielles telles que toucher, observer, écouter, goûter et sentir sont intégrées par l’enfant et le construisent. Elles permettent également un bon développement cérébral.

 

  • Une nourriture de qualité biologique, variée à base de produits frais et de saison.

L’alimentation de l’enfant, en plus d’être un vrai plaisir et un lien avec la Nature, lui donne vitalité, énergie et robustesse. L’eau doit elle aussi être choisie avec soin.

 

  • La pleine Nature

Et oui, elle est une source de vie incroyable qui permet à l’enfant de bouger, de faire une multitude d’expériences sensorielles, de développer ses sens à un juste rythme et de manière optimale, de construire et renforcer son système immunitaire, d’être en lien avec l’énergie électrique naturelle de la Terre, de fortifier sa volonté et sa persévérance.

 

  • Du jeu, du jeu et du jeu… !

Dans bon nombre de pays, l’école maternelle est appelée « pré-école », l’école maternelle doit être centrée sur le jeu et donner toutes les bases afin que l’enfant soit prêt pour l’école vers 6 ou 7 ans.

 

  • Une santé au naturel

La prévention et la naturopathie sont à privilégier ainsi que, dans tous les cas où c’est possible, les remèdes doux et naturels qui ne polluent pas le corps des petits et leur permet de renforcer leur système immunitaire.

 

 

  • Des adultes en quête de moralité

Le jeune enfant apprend en imitant son entourage. Plus les adultes seront joyeux, responsables, sincères, heureux de vivre, libres et pleins d’amour, plus les enfants recevront de belles forces pour se construire !

 

Dans le même temps, de quoi doit-on protéger les enfants ?

 

  • Des concepts et apprentissages scolaires

Le petit doit utiliser toutes ses forces pour l’édification de son corps. Il faut donc éviter à tout prix les concepts c’est-à-dire les notions qu’il ne peut pas appréhender là tout de suite, avec son corps. Par exemple, on va montrer un triangle à un enfant au lieu de lui expliquer que c’est une forme géométrique avec 3 côtés ! Le petit va comme engranger, stocker, enregistrer toutes les expériences sensorielles qu’il aura vécu et pourra, à partir de l’âge scolaire de 6 ou 7 ans, en faire des concepts. Il passera alors progressivement d’une « compréhension brute » du monde à une compréhension passant par sa pensée.

 

  • Des informations

L’enfant doit être protégé du monde des informations et de l’actualité, monde bien trop dur pour lui. Dans le même ordre d’idée, il faut protéger les enfants des notions d’adultes, de leurs conversations entre adultes et des informations. Tout cela perturbe les petits !

 

  • Des ondes électro-magnétiques artificielles

Ces ondes vibrent à des fréquences beaucoup trop rapides pour le corps humain et perturbent totalement nos cellules. Il faut protéger les enfants du wifi, de la 4G, de la 5G et les éloigner le plus possible du téléphone portable. Aussi, le four à micro-ondes doit être proscrit.

 

  • Des produits chimiques en tout genre

Nourriture, jeux et jouets, produits de nettoyage, vêtements, biberons, … peuvent en contenir. Soyons vigilants !

 

  • Des écrans

En plus des problèmes de déréalisation, de vue, d’hyperactivité, d’énervement ou encore d’addiction (la liste serait encore longue !), comme il a été évoqué plus haut, le petit apprend en imitant. Or, nous souhaitons développer notre Humanité et non « la machine qui sommeille en nous » !!

 

Que propose-t-on concrètement à Into the woods ?

 

  • Une éducation à la Nature
    • Contact avec les éléments
    • Découverte des plantes, des animaux, du sol, des paysages
    • Potager
    • Poulailler
    • Différentes approches pour découvrir la Nature : naturaliste, artistique, imaginaire, manuelle, symbolique, …

 

  • Une éducation à l’art et à la culture
    • Arts plastiques
    • Éveil musical
    • Chants
    • Théâtre
    • Découverte d’œuvres et d’artistes

 

La Nature combinée à l’art éveille chez l’enfant le sens du beau et de l’esthétique.

 

  • Une éducation au corps
    • Motricité libre : en pleine nature, au contact des éléments
    • Éveil corporel, yoga, petite gymnastique, danse, automassage
    • aborder le corps et ses différentes processus de manière vivante et ludique

 

  • Une éducation au langage
    • Langage soigné des encadrants
    • Nommer les choses avec précision
    • Littérature jeunesse choisie
    • Poésie, jeux de mots et de rythmes, histoires à doigts

 

L’enfant FAIT et EXPÉRIMENTE par lui-même.

 

La Pédagogie du Vivant, en plus d’être une pédagogie par la Nature, a pour vocation d’élever l’enfant dans les plus belles parties de son être notamment à travers l’art et la beauté : des lieux, des matériaux, des mots, des œuvres, et bien sûr de la Nature. Notre forest school met en place cette pédagogie au sein de l’école maternelle alternative, dans son club nature du mercredi ainsi que durant ses stages à thème pendant les vacances. Vous trouverez les spécificités de ces 3 modes d’accueil sur les pages dédiées.

 

Pour aller plus loin …

 

et comprendre les septaines:

https://www.editions-terre-de-lumiere.com/boutique/livres/maitrisez-votre-destinee-pierre-lassalle/

et grandir en moralité/éthique:

https://www.editions-terre-de-lumiere.com/boutique/livres/vers-une-nouvelle-ethique-livre-de-celine-et-pierre-lassalle/

et découvrir ce que vous voulez vraiment, votre propre manière d’agir:

https://www.editions-terre-de-lumiere.com/boutique/livres/le-nouveau-tarot-de-l-individualisation-de-pierre-lassalle/

Si vous souhaitez vous améliorer pour offrir tout votre potentiel aux enfants (et au monde!), participez à un stage de mise en pratique de ces ouvrages! (programme diffusé sur simple demande)

Téléchargez le projet éducatif!

Projet éducatif Into the woods