Qui suis-je ?

qui suis je

J’ai toujours aimé la Nature. Je me rappelle que, toute jeune déjà, je ne supportais pas que les gens jettent leur déchets n’importe où !

Et puis, je suis allée à l’école « normale », cette école où apprendre à se connaître et découvrir ce que nous avons réellement à faire ne figure pas au programme.

Toutefois, j’aimais les langues alors j’ai fait une licence en langues étrangères appliquées (allemand, anglais). Après quoi, j’ai atterri dans un master en management événementiel. J’ai réalisé mon mémoire de fin d’études sur la cohérence des événements bio/écolo/alternatifs. En faisant mes recherches en 2007, j’ai changé mes habitudes de consommation en l’espace de quelques semaines : j’ai arrêté d’aller au supermarché, j’ai mangé bio et local (AMAP), j’ai milité pour Greenpeace, j’ai arrêté la viande, …

Avec ces prises de conscience d’un côté, des stages en agences événementielles de l’autre, où le mensonge et la manipulation faisaient légion, c’était décidé : je voulais m’engager pour la Nature au quotidien. J’ai donc travaillé dans une boulangerie bio et habité dans une yourte où je vivais sans eau courante ni électricité. J’ai adoré cette expérience puis j’ai senti que je voulais davantage participer au changement.

Animée par une quête existentielle, j’ai découvert une manière de méditer adaptée aux occidentaux(*) qui consiste à se questionner en profondeur sur toutes sortes de sujets et à force de me demander qui je suis et ce que j’ai à faire, un beau jour, la lumière fût : « Je veux éduquer les enfants à la Nature ! ».

Je suis profondément touchée par l’innocence qui émane à la fois des enfants et de la Nature. Et je ressens que cette innocence a besoin d’être protégée. C’est ce que je veux développer avec Into the Woods, à ma manière.

Mon expérience

Ces quatre dernières années, j’ai travaillé en tant qu’animatrice dans différents cadres tels que des colonies de vacances à la montagne et en forêt, des centres de loisirs, du périscolaire, des écoles (sensibilisation à l’environnement), une ludothèque et même des centres commerciaux!

Après avoir enseigné l’allemand au lycée, le français langue étrangère dans un « summer camp » (colo à l’américaine) et donné des cours particuliers en langues, j’ai été enseignante dans le public avec une classe de CM1/CM2 et j’ai assuré un remplacement de quelques semaines en tant qu’éducatrice dans une école Montessori avec des 3-6 ans. Depuis septembre, je suis enseignante d’une classe de maternelle et CP à l’école Léonard de Vinci pour enfants à haut potentiel intellectuel (Herblay 95).

J’ai le projet de créer une école en nature pour septembre 2018.

(*) »L’Intériorisation » a été créée par Pierre Lassalle